Story : Début d'une préparation physique : Sylvain, volleyeur : Episode 1


Cet été, j'ai été contacté par Sylvain, jeune volleyeur de 20 ans, évoluant en Ligue B (2ème Division) dans un club de région parisienne. Il souhaite donc suivre une préparation physique personnalisée. Voici le premier épisode de notre collaboration...

Avant toutes choses, dégager un profil.

départ sprint

Sylvain est donc un jeune volleyeur avec une certaine expérience. Son passé de joueur est déjà conséquent : nombreuses convocations dans diverses sélections jeunes, 2 ans d'expérience au Canada sur un équivalent Ligue B / Elite.

Son expérience canadienne lui a également permis  d'avoir une certaine base en préparation physique : la culture nord américaine (voir anglo-saxonne) aime "la culture physique". Donc la case initiation sur les mouvements de musculation et d'haltérophilie n'est pas obligatoire... 

Evaluation pour orientation du travail...

quadrupédie en foret

Premier bémol, pour Sylvain : une tendinopathie (tendinite quadricipitale) est en cours de traitement et en voie de guérison . Le premier objectif est donc une mission de réathlétisation. Impossible de faire un squat complet, sans avoir une douleur. L'objectif est donc de pouvoir le faire, sans douleur. Mais il est intéressant de noter qu'il n'y a pas de douleur au delà du demi squat.

Grâce au FMS (bien sur le full squat, le scoring est de 0!), le test permet de mettre en exergue : 

  • Asymétrie sur l'élévation active de la jambe : le membre droit ne monte pas aussi bien que le membre gauche (Score 1/2),
  • Asymétrie sur la mobilité d'épaule, avec l'épaule gauche qui est moins mobile que l'épaule droite (score 2/3),
  • Asymétrie sur le passage de haie, avec un score de 3 pour l'élévation de la jambe droite, contre 2 pour la jambe gauche.

Je lui fais également passer des tests de force sur 1RM (vu son expérience en musculation), pour obtenir des informations sur les membres supérieurs (ratios sur sa force notamment). Il apparaît un déficit de force de la chaîne de poussée supérieur vis à vis de la chaîne de tirage. Second bémol donc : il faut rétablir un ratio convenable pour ne pas avoir de blessure au niveau de l'épaule. (voir les graphiques en fin d'article).

 

Le ratio Force/poids de corps (Force/PdC) est également faible : j'aimerai arriver rapidement à des ratios de force supérieurs. Mais certainement pour le prochain cycle.

 

Ce qui a été fait & résultat :

Le travail proposé à Sylvain a été : 

  • Routine quasi-journalière de mobilité, afin de rectifier les 2 premiers du bilan FMS,
  • Réathlétisation de la tendinopathie (en continuant les séances de kiné):
    • Proprioception du genou,
    • Squat avec swissball sur le mur, descente de banc freinée, squat a PdC (ect.) en jouant sur le tempo,
    • j'ai recommandé de faire des exercices en piscine (courir dans l'eau etc.).
  • Cycle de force maximale sur le haut du corps, avec une prépondérance des exercices de poussé. 

A la suite de ce cycle, nous avons eu comme résultat :

  • Plus de douleur à l'exercice sur les genoux (mais il faut quand même un bon échauffement) : Aucune douleur sur les squats complets et soulevés de terre, ce qui permet d'évaluer une force relative,
  • Rétablissement d'un ratio "Tirage/poussée" normal, avec un net gain de force de la chaîne de poussée et un maintien de la force sur le tirage.

Nous pouvons en conclure que les objectifs fixés sont atteints.

 

La suite au prochain épisode ;)




Écrire commentaire

Commentaires: 0

Vous aimez? Partagez!




Suivez moi sur Google +!



Samuel Johnson : "Ce n'est pas la force, mais la persévérance, qui fait les grandes œuvres."


Dumortier Benjamin, Préparateur physique et coach sportif

Intervention en salle de sport, à domicile, en extérieur, en entreprise et à distance.

contact@preparationphysique-coachingsportif.fr

06.24.47.76.19