Enfance : Importance de l'activité physique et pistes de réflexions...


L'enfance est une période charnière de notre vie active : elle laisse une trace indélébile sur l'ensemble de nos aptitudes... Alors que la sédentarité gagne de plus en plus notre société, l'activité physique et sportive pourrait être le meilleur "médicament"... 
Mais en ce qui concerne la performance sportive? Cette période est cruciale pour le développement des qualités physiques : si on fait ce qu'il y a a faire, nous exploiterons au mieux notre potentiel plus tard...

Ce que j'entends par enfance, c'est la période de 3 à 15-16 ans (voir un peu plus), composée des différentes périodes : petite et grande enfance, pré-adolescence et adolescence.

La spécialisation : une erreur à ne pas commettre...

départ sprint

La plupart d'entre nous avons vécu ça: dans notre pratique de fin d'adolescence ou d'adulte, être dépassé par  un coéquipier ou un partenaire d'entrainement ayant une année de pratique... Alors qu'on a pratiqué ce sport durant notre jeunesse... Cette possibilité de progression peut être due à une chose : la pratique de plusieurs sports leur permettent d'avoir une plus grande adaptabilité. 

 

D'ailleurs, de nombreux grands champions ont été "multi-sport" dans leurs jeunesses. Egalement, les grands centres de formations de football, comme le FC Barcelone ou l'Ajax d'Amsterdam, font pratiquer à leurs jeunes pousses d'autres activités physiques que le foot. 

 

Bon OK, il y a le facteur génétique/talent qui permet à certains d'entre nous d'être rapidement performants dans un sport, mais sont-ils suffisamment pour performer dans la durée?

La coordination générale : condition d'accès à la coordination spécifique?

quadrupédie en foret

De part mon expérience et de ce que j'ai vu (surtout sur les terrains de foot...) : La coordination (motricité) spécifique est omniprésente ! Le ballon rond doit être partout, et la maîtrise des techniques spécifiques est une préoccupation permanente. De la est née une grande interrogation : Est il possible de demander à quelqu'un d'avoir une bonne technique spécifique sans coordination générale "de base"?

Ce que j'appelle  coordination générale de base comprend, de manière simplifiée :

  • Courir,
  • Sauter
  • Lancer (envoyer un projectile sans zone précise)
  • Tirer
  • Pousser
  • Latéralité.

Si ces différents points sont défaillants, le travail de coordination spécifique sera d'autant plus compliqué. Mais attention, l'utilisation d'une coordination spécifique peut être considérée comme un travail de coordination générale (Travail de jonglerie en football ; c'est en réalité un travail mixte).

 

Il va de soi que la motricité fine (coordination oeil/main et oeil/pied) aura une part importante dans la motricité en général. Comme pour les qualités physiques, rien n'est indépendant, mais tout est en relation.

Quelles activités pratiquées?

"Idéalement", je vous proposerai  ces activités physiques, de manière chronologique et par ordre d'importance :

  1. La Gymnastique : Est parfaite pour développer les qualités physiques de votre enfant. Elle permet de développer ses schémas moteurs, en s'axant beaucoup sur la motricité générale (sauter, courir, rouler etc.). A faire le plus tôt possible à mon gout.
  2. Athlétisme : Si on appelle l'athlétisme, l'école de la motricité, ça vous étonne? Il est clair que de passer dans les mains d'un club d'athlétisme est vraiment un plus pour développer sa motricité de base.
  3. Natation (ou une autre activité aquatique) : A mon sens, permet de développer une certaine base aérobie. De part la nature de l'activité, elle permet de développer "une caisse" pouvant déboucher sur un système aérobie fort.
  4. L'Haltérophilie : Arrêtez de faire des gros yeux... Le but n'est pas de soulevé 150 kilos à 5 ans... Mais d'avoir les qualités nécessaires pour aller vite : L'haltérophilie est la meilleure des disciplines pour le faire. De plus, c'est un formidable apprentissage postural pour l'enfant. On peut commencer à l'effectuer dès la fin de la grande enfance, mais j'aurai tendance à le conseiller après celle-ci.
  5. Sport collectif/de combat/raquettes: La plupart demande une motricité spécifique, donc a mon sens demande une coordination/motricité spécifique. Il faut alors une certaine coordination générale. Si vous avez respecté les 3 premiers points, il n'y aura pas un grand problème, à mon sens à pratiquer ces activités sportives.

Attention, je ne critique pas la motricité spécifique, elle est nécessaire mais pas suffisante!



Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    mhand (jeudi, 16 juillet 2015 18:37)

    merci de votre effort pour eclaircir ce theme .il est bien courant d en parler mais cest tres court et superficiel merci


Vous aimez? Partagez!




Suivez moi sur Google +!

Google+


Samuel Johnson : "Ce n'est pas la force, mais la persévérance, qui fait les grandes œuvres."


Dumortier Benjamin, Préparateur physique et coach sportif

Intervention en salle de sport, à domicile, en extérieur, en entreprise et à distance.

contact@preparationphysique-coachingsportif.fr

06.24.47.76.19